favicon du site   LA PHILATÉLIE, TÉMOIN DE L'HISTOIRE
Documentation philatélique replacée dans son contexte historique

URL du site : https://www.histoire-et-philatelie.fr



La Politique Française envers les Pays Vaincus  


Retour au sommaire de :

"La Politique Française envers les Pays Vaincus"








HISTORIQUE

GÉNÉRALITÉS
Au fur et à mesure de la défaite des troupes allemandes, italiennes et de leurs alliées des pays satellites, en Afrique du Nord, en Italie, puis en métropole et pendant la campagne d'Allemagne, des camps de transit sont organisés par les Alliés pour regrouper les prisonniers de guerre ennemis.
Certains seront administrés par les troupes américaines ou les troupes britanniques et les autres par les troupes françaises.
Les civils ressortissants des Pays de l'Axe n'ayant pas pu fuir avant l'arrivée des Alliés sont internés.

1943 - 1944
C'est en 1943 en Afrique du Nord que les alliés capturent, pour la première fois, un grand nombre de prisonniers de guerre : 250 000 hommes après la capitulation de Tunis.
Dans les camps français on dénombre alors, 65 000 prisonniers de guerre dont 25 000 Allemands. Tous sont répartis entre 30 « dépôts » militaires.
Les prisonniers sont pris en charge par le Service des prisonniers de guerre de l'Axe, créé en 1943 en Afrique du Nord, puis transféré en métropole le 1er septembre 1944. Ce service dépend à la fois du Ministère des Armées (Direction générale des prisonniers de guerre de l'Axe, DGPG) et du ministère du Travail (Direction générale de la main-d'œuvre). En effet, les prisonniers de guerre sont d'abord détenus par l'autorité militaire, qui assure leur internement dans des camps ou dépôts situés en métropole, en Afrique du Nord ou en Afrique sub-saharienne française ou dans les zones françaises d'occupation d'Allemagne et d'Autriche, avant d'être très vite mis au travail.

APRÈS LE DÉBARQUEMENT
En tout, près de 180 000 soldats allemands sont capturés par les Alliés lors des deux mois et demi de la bataille de Normandie. Trois semaines plus tard, au moment de la reddition du Havre, le 12 septembre 1944, ils sont déjà au nombre de 355 000. Partout en France, en Normandie, en Bretagne puis en Provence et dans la vallée du Rhône, enfin dans le Nord ainsi que dans les Vosges, les Alliés se trouvent face à une situation qui dépasse toutes leurs estimations : « on s'était préparé à capturer au mieux quelques dizaines de milliers de soldats ennemis, non pas des centaines de milliers ».
Pour des raisons de sécurité et de respect des conventions internationales, les prisonniers faits en juin et juillet 1944 sont maintenus en France seulement quelques jours avant d'être évacués vers la Grande-Bretagne ou l'Amérique du Nord.
Puis il devient dans l'intérêt du haut commandement allié de conserver les prisonniers en tant que main-d'œuvre potentielle à proximité de ses lignes de communication, afin de pouvoir les employer de manière plus systématique à des travaux de logistique, notamment dans les villes portuaires telles que Cherbourg et Le Havre, mais également le long de tous les axes routiers et ferroviaires menant des zones de déchargement de matériel vers le front.
Dès le mois d'août 1944, les évacuations des prisonniers de guerre vers les pays anglo-saxons prennent fin et les prisonniers allemands aux mains des Alliés britanniques et américains sont désormais maintenus en France.
C'est à cette période que les Alliés procèdent à la création d'un grand nombre de camps de prisonniers de guerre, pour l'essentiel dans la moitié nord de la France et dans la vallée du Rhône. Il s'agit pour une part de camps centraux, servant de vivier de main-d'œuvre, et d'autre part de camps de travail à proximité des différents dépôts et chantiers.

À LA FIN DE LA GUERRE
À la fin de la guerre, ce ne sont pas moins de onze millions de prisonniers de guerre allemands qui tombent aux mains des Alliés dont huit millions aux seules mains des Anglo-américains et des Français, les autres essentiellement aux mains des Soviétiques.
D'après le Quai d'Orsay, les prisonniers de guerre se répartissent ainsi : un peu moins de six millions aux mains des Américains, 2 millions aux mains des Britanniques et 280 000 en mains françaises.
En mai 1945, la capacité d'accueil totale des seuls camps américains sur le sol français dépasse 750 000 hommes. Il faut y ajouter la capacité globale d'au moins cinq camps centraux britanniques, soit 50 000 hommes.
Jusqu'à la fin de la guerre et au-delà, les Alliés continuent d'acheminer une grande partie des soldats capturés en Allemagne vers les camps en France .
Au cours de l'année 1945, la majorité des prisonniers de guerre retenus en France par les Alliés dans leurs propres camps sont transférés aux autorités françaises. Ils doivent désormais être employés dans l'économie civile française et participer au relèvement du pays.

1945 - 1948
Entre 1945 et 1948, près d'un million de prisonniers de guerre allemands ont été détenus en France où ils ont contribué, par leur travail forcé, à la reconstruction de l'économie nationale.
L'effectif maximum de prisonniers allemands détenus sur le territoire français fut atteint en octobre 1945 avec 750 000 Allemands alors présents. À titre de comparaison, sont détenus en France, en ce même mois d'octobre 1945, seulement 50 500 prisonniers italiens, 50 000 Autrichiens, 10 000 Hongrois et quelques milliers de Roumains. Tous ces prisonniers seront libérés dès 1946 à la différence des Allemands.
Exception faite des prisonniers condamnés pour des délits de droit commun ou crimes de guerre, l'ensemble des prisonniers allemands fut libéré au plus tard fin 1948, conformément à des accords internationaux régissant la détention des prisonniers allemands.
Néanmoins en vue de limiter l'impact économique des départs des prisonniers de guerre amenés à être libérés, on instaure le système dit des « travailleurs libres » afin d'inciter les ex-prisonniers à rester travailler en France en tant que travailleurs salariés volontaires. La situation économique et politique en Allemagne à cette époque en incite beaucoup à saisir cette opportunité.
D'aucuns estiment que 30 000 Allemands firent le choix de demeurer en France à l'issue de leur détention.

Près de 20 000 prisonniers allemands décéderont en territoire français au cours de leur captivité, la plupart en 1944/45 en raison des problèmes de ravitaillement et des conditions de vie sanitaires et médicales dans les camps construits à la hâte. Les historiens considèrent néanmoins que la France a globalement respecté les "Conventions de Genève" sur les Prisonniers de guerre.

Carte des camps de Prisonniers de guerre de l'Axe en  métropole
     Source : http://www.pga-besancon.eu/fr/wp-content/uploads/sites/2/2015/02/D%C3%A9p%C3%B4ts-PGA-France-nov.1945-carte-et-liste-mars-2015-ALC.pdf

Sources :
• https://fr.wikipedia.org/wiki/Prisonniers_de_guerre_allemands_de_la_Seconde_Guerre_mondiale_en_France

• https://www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr/siv/cms/content/helpGuide.action?uuid=b9319616-b743-4418-abb3-d32f880f15b3&version=3&preview=false&typeSearch=&searchString=

• https://journals.openedition.org/rae/11698


• https://fr.wikipedia.org/wiki/Prisonniers_de_guerre_allemands_de_la_Seconde_Guerre_mondiale_en_France





CAMPS DE PRISONNIERS DE GUERRE DE L'AXE
EN AFRIQUE FRANÇAISE

13 MAI 1943 :
Reddition en Tunisie de l' « Afrikakorps » (250.000 prisonniers).
Des camps de prisonniers de guerre de l'Axe sont créés en Algérie, au Maroc et en Tunisie, essentiellement les soldats italiens et allemands ayant participé à la campagne de Tunisie. Ils sont gérés par les Français mais aussi par les Alliés.

Source :
http://ww2postalhistory.fr/priso_axe_AFN_fr.php?cat=pg&activ=04




EN ALGÉRIE

Liste des principaux camps en Algérie :
  • I : Geryville (prisonniers allemands)
  • II : Saint Denis du Sig (prisonniers italiens)
  • III : Boghar (prisonniers autrichiens)
  • IV : Djelfa Laghouat (prisonniers allemands)
  • V : Constantine (prisonniers allemands et italiens)
  • VI : Saida (officiers italiens)
  • VII : Palat (prisonniers italiens)
  • VIII : Carnot (prisonniers italiens)
  • XII : Tiaret (officiers allemands)

Le courrier des Italiens prisonniers de guerre est souvent écrit sur des formules réglementaires rédigées en anglais et en italien.
Il voyage en franchise après censure par les autorités américaines "US ARMY / EXAMINER / P/W" (au départ) ou "US ARMY / RELEASED / P W" (à l'arrivée) ou françaises "CORRESPONDANCE DES PRISONNIERS DE GUERRE / (ville) // (numéro du camp) / CONTROLE / (numéro du censeur)".

Carte Croix-Rouge Prisonnier Italien
Carte-formulaire de prisonnier de guerre de la Croix-Rouge en franchise expédiée le 13 septembre 1944 de Rome pour un prisonnier italien dans un camp à Oran, censure américaine à l'arrivée (novembre 1944).


Prisonnier Italien à Oran
Carte-formulaire de prisonnier de guerre en franchise expédiée le 30 mai 1944 de Castelleto (Italie) pour un prisonnier italien dans un camp à Oran, censure américaine à l'arrivée. La lettre ne sera transmise que le 21 juin 1945 et reçue le 7 août !


Des formulaires trilingues anglais allemand et italien d'origine américaine sont également utilisés.

Formulaire US pour prisonnier
Formulaire US pour prisonnier (intérieur)
Formulaire (à plier) standard américain trilingue pour prisonnier de guerre. L'adresse du prisonnier italien figure à l'intérieur (ici Oran). La correspondance est datée 16/7/44 et un cachet d'arrivée indique 21/8/44. Le document est censuré au départ par l'armée US. Il n'y a pas de cachet postal de départ (ni américain ni algérien).


Des cartes doubles bilingues français / italien petit format 123 x (2x73) mm ont également et imprimées. elles ne sont pas connues ayant servi.

carte double pour prisonniers italiens
verso

Des cartes simples trilingues (anglais / français / italien) d'origine américaine ont également été utilisées par les prisonniers italiens.

CP Prisonnier italien à Alger formulaire US
verso
Carte postale trilingue (anglais / français / italien) de l'armée américaine utilisée par un prisonnier de guerre italien à Alger (camp 208) vers la Sicile 19/8/44

Les formulaires trilingues (anglais / français / italien) sont également utilisés par les prisonniers allemands.

formulaire prisonnier allemand
intérieur
Formulaire (à plier) standard américain pour prisonnier de guerre (trilingue : anglais, allemand italien) utilisé par un prisonnier allemand. L'adresse du prisonnier figure à l'intérieur (ici Oran). La correspondance est datée 22/8/44, censure allemande à Berlin, date d'arrivée manuscrite 22/11/44. Le document est censuré au départ par l'armée US (ovale violet U.S. ARMY / EXAMINER // P/W"). Il n'y a pas de cachet postal de départ, ni US, ni algérien. (NATOUSA = North Africa Theater of Operations USA)

Il existe aussi des formulaires quadrilingues (anglais / français / allemand / italien) :

Formulaire quadrilingue pour prisonnier de guerre italien en Algérie
verso
Formulaire quadrilingue pour prisonnier de guerre italien en Algérie (camp 211) envoyé d'Alger pour Palerme 26/9/44

Le courrier est parfois envoyé sous enveloppe. Mais les délais d'acheminement sont plus longs du fait de la censure qui demande plus de temps.

Prisonneir "spécial"
Lettre en provenance de la famille d'un prisonnier adressée à Alger. puis réexpédiée (NATOUSA = North Africa Theater of Operations USA)

lettre en provenance d'un PGA à Djelfa (Algérie)
Lettre d'un prisonnier de guerre allemand à Djelfa pour Röttlingen (Zone française en Allemagne) avec visa de la censure "CORRESPONDANCE DES PRISONNIERS DE GUERRE DE L'AXE // IV / CONTROLE"

Des formulaires britanniques bilingues, prévus pour les camps en Grande-Bretagne, sont également utilisés en Algérie.

Formulaire britannique
Formulaire bilingue britannique prévu pour les camps en Grande-Bretagne, utilisé au camp 211 à Alger le 17/2/45 avec censure US et griffe "ALGIERS ALGERIA"

Des formulaires français bilingues (français / allemand), sont également utilisés.

Prisonnier allemand Gerryville
Lettre-réponse sur formulaire standard français pour un prisonnier de guerre allemand à Gerryville datée 5/4/47 avec censure du camp à l'arrivée "CENSURE / GERYVILLE // 1"


Parfois on utilise les "moyens du bord".

Courrier d'un prisonnier de Gerryville
Carte postale confectionnée sur un morceau de carton, datée 16/6/44 d'un prisonnier allemand à Gerryville pour sa famille, avec censure du camp au départ et censure allemande "b" de Berlin à l'arrivée.


Les services du Vatican participent également à la transmission de messages entre les prisonniers et leur famille.

Message du Vatican d'un prisonnier allemand Message du Vatican
Message daté 20/8/44 de remerciement d'un prisonnier allemand à Djelfa à quelqu'un qui lui a adressé d'Allemagne une lettre et un colis. Le message est censuré "CORRESPONDANCE DES PRISONNIERS DE GUERRE / DJELFA // IV / CONTROLE / 3"


Retour en tête de l'encart



Pour le courrier des prisonniers italiens, on pourra se reporter à l'article "Les Prisonniers de guerre italiens en Afrique du Nord pendant la seconde guerre mondiale" par Giorgio Migliavacca publié par la revue "Cursores" en 1982 et traduite en français dans les "Feuilles Marcophiles". On y trouvera en particulier la liste des camps avec l'indication des pays en assurant l'administration (USA, UK, France).



LES PRISONNIERS DE L'AXE AU MAROC



En décembre 1944, alors que la Seconde Guerre mondiale arrivait bientôt à son terme, près de 14 500 soldats allemands (et près de 12 000 soldats italiens) furent internés dans divers camps de prisonniers : 400 officiers à Ouarzazate principalement de l'Afrikakorps, 1500 sous-officiers à Ksar Es Souk, les autres troupes sur l'ensemble du territoire.
Ces captifs, comme en 14-18, furent employés à des tâches d'intérêt général, encouragées par le gouvernement français. Ainsi à Casablanca, des prisonniers allemands et italiens travaillèrent pour les sœurs de l'orphelinat et à l'école de la Maison d'Anfa, et des centaines d'autres sur divers chantiers...

A cause des événements de 1943 et de la transformation de l'Italie à l'état de « cobelligérant », il eut un changement analogue dans la position de milliers de prisonniers italiens en Afrique Septentrionale.
Ceux qui s'inscrivirent volontairement pour le service militaire et qui prêtaient serment d'allégeance au nouveau gouvernement italien, devinrent des cobelligérant et ils furent organisés en compagnies militaires de travail dénommé « Italian Service Units » (ISU) et subordonnés à l'administration de ses officiers.
Dans la préparation des plans du débarquement dans le Sud de la France, il avait été décidé d'inclure plusieurs de milliers de ces troupes de travail pour renforcer les services américains. Environ 50 000 soldats « ISU » disponibles à Oran, 36 000 furent utilisés dans la nouvelle opération.

Source :
https://www.ouarzazate-1928-1956.fr/la-ville/seconde-guerre-mondiale/79-prisonniers-allemands-a-ouarzazate.html%C3%B9

https://www.yabiladi.com/articles/details/87342/quand-maroc-accueillait-prisonniers-allemands.html


Liste des camps pour prisonniers italiens :

Liste des camps de prisonniers italiens au Maroc-1liste des camps ae prisonniers au Maroc 2
  Source : https://www.philafrica.be/web-maroc/maroc/prison_italien.htm

De nombreux dépôts de prisonniers ont été constitués par les Français au Maroc, Le numéro du dépôt a suivi le déplacement des installations, d'où un même numéro pour plusieurs localisations :

  • Dépôt n° XXI : Bouarfa, Colomb-Béchar, Foum Defla, Kenadsa, Mechra Ben-Abbou, Meknes, Oujda, Rabat, Ras-el-Ma
  • Dépôt n° XXII : El Kelaa, Ouarzazate, Zagora
  • Dépôt n° XXIII : El Hajeb , Fès, Jereda- Mines Mildelt du 24 avril 1943 au 15 mai 1946
  • Dépôt n° XXIV : Kenifra, La Jonquère, Mediuouna, Ram-Ram
  • Dépôt n° XXV : Kasbah Tadlah puis Port-Lyautey du 22 août 1943 au 15 mai 1946
  • Dépôt n° XXVI : Marrakech du 23 août 1943 au 15 mai 1946
  • Dépôt n° XXVII : Mechra Ben Abou du 27 août 1943 au 11 avril 1946
  • Dépôt n° XXVIII : Ksar el Souk
  • Dépôt n° XXIX : Arenes Casablanca du 11 octobre 1943 au 15 mai 1946



  • Pour la liste des camps américains au Maroc, voir :
    http://ww2postalhistory.fr/priso_axe_AFN_fr.php?cat=pg&activ=04


    Prisonnier italien au Maroc
    Carte postale bilingue français - italien en franchise d'un prisonnier de guerre italien au dépôt XXIII au Maroc pour Parme, avec censure " DEPOT DE PRISONNIERS DE GUERRE // XXIV / CONTROLE", datée 16/9/45


    prisonnier allemandau Maroc
    Carte postale bilingue français - allemand en franchise d'un prisonnier allemand au camp XXI de Ras el Ma au Maroc pour la Rhénanie avec cachet de censure "CORRESPONDANCE DES PRISONNIERS DE GUERRE // CONTROLE / 1", datée 13/4/47


    Prisonnier de guerre de l'Axe à ouarzazate (Maroc)
    Carte postale de Berlin pour un prisonnier allemand incarcéré à Ouarzazate (Maroc) datée au verso 27/8/46


    carte d'un prisonnier autrichien à Ouarzazate (Maroc)
    Carte postale bilingue d'un prisonnier autrichien à Ouarzazate (dépôt XXII) pour une ville autrichienne du Voralberg avec cachet de censure "CORRESPONDANCE DES PRISONNIERS DE GUERRE DE L'AXE // XXII / CONTROLE"


      Source :
           https://www.yabiladi.com/articles/details/87342/quand-maroc-accueillait-prisonniers-allemands.html  





    LES PRISONNIERS DE L'AXE EN TUNISIE


    Quatre camps de prisonniers de guerre de l'Axe étaient situés en Tunisie :
  • Dépôt n° XV Bizerte 16 septembre 1943 - 30 mai 1946
  • Prisonnier allemand en Tunisie camp XV
         Cliché : revue MAGREBOPHILA Juin 2013     


    Camp XV de Prisonniers de guerre en Tunisie
    Carte postale de fortune sur feuille de carton en provenance du Camp No 15 (probablement Bizerte) pour Berlin avec censure du camp "DEPOT P.G. XV // CONTROLE / N°1" et censure allemande standard, datée 22/5/44 au verso

  • Dépôt n° XVI Tunis / Sousse 14 septembre 1943 - 30 juin 1946
  • Dépot de PGA XVI Tunis 1944
    Carte postale de Galenberg (Rhénanie-Palatinat) pour un Prisonnier de Guerre allemand au dépôt XVI de Tunis 12/3/44

    Camp No XVI de prisonniers de guerre de l'Axe en Tunisie
    Carte de correspondance américaine utilisée par un prisonnier allemand au Camp N° XVI à Tunis 10/4/44, avec cachet de censure du Camp "DEPOT P.G. XVI // CONTROLE N° 3" et censure allemande standard en arrivée

  • Dépôt n° XVII Zaghouan-Laverie 15 septembre 1943 - 25 juillet 1946


  • Lettre réponse pour un prisonnier de guerre de l'Axe en Tunisie (camp XVII Zagghouan)
    Formulaire lettre-réponse retournée au camp N° XVII de Zaghouan 5/8/46 avec deux cachets de censure "CORRESPONDANCE DES PRISONNIERS DE GUERRE DE L'AXE // XVII / CONTROLÉ / 1" et " DEPOT DE PRISONNIERS DE GUERRE // XVII / CONTROLE / N° 6"

  • Dépôt n° XVIII Sfax-Gabès ? - 24 juin 1946
  • Prisonnier de guerre allemand à Sfax Tunisie
         Cliché : revue MAGREBOPHILA Juin 2013     

    Camp de Prisonniers de guerre de l'Axe en Tunisie N° XVIII
    Formulaire lettre-réponse retournée au camp N° XVIII de Sfax 25/2/47 avec cachet de censure " DEPOT DE PRISONNIERS DE GUERRE // XVIII / CONTROLE / N° 6"

    Prisonnier allemand à Sfax en tunisie
    verso
    Formulaire de correspondance utilisé par un prisonnier allemand à SFAX (Tunisie) avec censure française "DEPOT DES PRISONNIERS DE GUERRE // XVIII / CONTROLE /xxx"

    Tous ces camps détenaient des prisonniers allemands. Les Italiens n'ont probablement été emprisonnés que dans les 3 premiers. Les camps étaient dirigés par les Français, qui ont censuré tout le courrier entrant et sortant. Les types de marque de censure sont dérivés de types en usage avant au Maroc et en Algérie, mais il existe beaucoup de variétés locales.

    Plusieurs camps ont porté le même numéro du fait du déplacement de certains d'entre eux mais aussi de la création de nouveaux camps satellites à proximité des camps principaux.
    Source :
    article : "Tunisian POW mail from WWII", par Johan DELBEKE, dans la revue MAGHREBOPHILA juin 2013


    EN A.O.F. ET A.E.F.


    Deux camps pour Prisonniers de Guerre de l'Axe ont été signalés en Afrique noire française : Dakar (Sénégal) et Koulikoro (Soudan français).

    Prisonnier allemand au soudan français
    Lettre d'un prisonnier allemand dans le camp de Koulikouro au Soudan français, pour le CICR à Genève, avec cachet de censure "CORRESPONDANCE DES PRISONNIERS DE GUERRE DE L'AXE * // XXXI / CONTROLE / n°1" 1946


    La liste complète des camps avec leur numéro a été publiée dans le "Handbuch und Katalog Kriegsgefangenenpost Deutscher Soldaten und Internierter 1939-1945, Teil I Der Westen" par Walter Stephan Frankfurt, 1969.





    LES CAMPS DE PRISONNIERS DE L'AXE
    GÉRÉS PAR LES FRANÇAIS
    EN ALLEMAGNE ET EN AUTRICHE

    Pendant la Campagne d'Allemagne de l'Armée française (2ème D.B. et 1ère Armée), certains soldats et officiers allemands faits prisonniers ont été incarcérés dans des camps en Allemagne et en Autriche. Certains y son restés pendant les années d'après-guerre.
    La liste complète de ces camps avec leur numéro a été publiée dans le "Handbuch und Katalog Kriegsgefangenenpost Deutscher Soldaten und Internierter 1939-1945, Teil I Der Westen" par Walter Stephan Frankfurt, 1969.
    Ces camps étant en dehors du territoire français, ne sont pas étudiés en détail dans ce site.


    Dépot de transit de prisonniers allemands en Allemagne
    Correspondance d'un soldat allemand incarcéré à Tuttlingen (Württemberg) dans le camp français No 230/2, "Cage C.S.T.O. No. 2" 23/6/47
    Cliché : "Handbuch und Katalog Kriegsgefangenenpost Deutscher Soldaten und Internierter 1939-1945, Teil I Der Westen" par Walter Stephan Frankfurt, 1969


    Depot de PGA en Autriche géré par les Français
    depot de PGA au Tyrol géré par les Français
    verso
    Courrier d'un prisonnier de l'Axe dans la zone française en Autriche (Rum au Tyrol au nord d'Innsbrück) avec indication : "Dépôt Principal de P.G. No 233 / Dépôt secondaire de P.G. No 5/ SP 50562 B B.P.M. 420" cachet administratif idem en haut à gauche et au verso censure française IKA de Innsbrück 21/6/47. La lettre a été acheminée partiellement par une organisation caritative évangélique.




    FIN 1944 :
    510 000 prisonniers de guerre allemands sont utilisés dans l'agriculture française en attendant le retour des prisonniers et déportés français.
    Les prisonniers de guerre allemands ou italiens ainsi que leurs alliés sont groupés dans des camps dits de "Prisonniers de Guerre de l'Axe".



    RÈGLEMENTATIONS SUCCESSIVES
    POUR LA CORRESPONDANCE
    DES PRISONNIERS DE GUERRE DE L'AXE
    EN MÉTROPOLE



    Courrier des Prisonniers de l'Axe
    suite
    suite et fin

    Note 0345 sur les prisonniers de l'Axe
    suite et fin

    Internés civils de l'Axe

    Colis pour prisonniers de guerre allemands en France

    Emploi obligatoire de formulaires-réponse

    Formules à utiliser par les prisonniers de guerre

    Télégrammes de et pour les prisonniers de l'Axe
    suite et fin

    Courrier des prisonniers de guerre non réglementaire
    suite et fin

    Courrier irrégulier
    suite et fin

    Colis postaux pour prisonniers de guerre

    Journaux pour prisonniers

    Prisonniers transformés en travailleurs libres
    suite et fin





    L'ADMINISTRATION CENTRALE
    DES CAMPS DE PRISONNIERS DE GUERRE

    Lettre de la Direction Générale des Prisonniers de Guerre de l'Axe à Paris
    Lettre en franchise de la Direction Générale des Prisonniers de Guerre de l'Axe au Ministère de la Guerre avec cachet déesse assise "MINISTERE DE LA GUERRE / * DIRECTION GENERALE des P. G. de L'AXE * " 27/10/47 et griffe rouge "Don Gale des P.G. / de l'AXE / Le Vaguemestre"






    LES ADMINISTRATIONS RÉGIONALES
    DES CAMPS DE PRISONNIERS DE GUERRE

    Direction Régionale des Camps de prisonniers allemands à Toulouse
    Lettre en franchise avec cachet double cercle "DIRECTION REGIONALE DES PRISONNIERS DE GUERRE // Le Lieutenant-Colonel Commandant // ( Croix de Lorraine) Toulouse 24/8/45



    Commandant des Camps de la XVe région militaire
    Cachet administratif déesse assise violet "XVe REGION MILITAIRE / - COMMANDEMENT REGal des CAMPS de P.G.-" et oblitération manuelle "MARSEILLE AV. DU PRADO / BCHES DU RHONE" 23/8/45.

    Ministère du Travail service des prisonniers de guerre ennemis de Bordeaux
    Lettre de Bordeaux en franchise 8/7/47 du SERVICE DES PRISONNIERS DE GUERRE ENNEMIS dépendant du Ministère du Travail avec cachet administratif "Ministère du travail et Sécurité sociale / Dion Gale du Travail et de la Main d'Oeuvre // RP / SERVICE / des PRISONNIERS / de GUERRE / ENNEMIS / BORDEAUX"






    COURRIER DE SERVICE
    DES DÉPOTS DE PRISONNIERS DE GUERRE

    Ces camps ont été, au départ, désignés par des numéros.

    L'organisation des dépôts de prisonniers française est calquée sur l'ancienne carte des régions militaires. L'indicatif du dépôt de prisonniers est composé du numéro de région militaire (de 1 à 21) et du numéro de dépôt. Les camps pour lesquels le chiffre "0" est intercalé entre le numéro de région et le numéro de camp (par exemple 2001) sont des camps relevant à l'origine de l'armée américaine, puis transférés à l'administration française.

    Cachet de franchise dépot d'Annecy
    Dépot de prisonniers de guerre d'Annecy
    Lettre de service en franchise du dépôt de prisonniers de guerre No 143 de Annecy avec cachet de franchise double cercle cannelé extérieur "SERVICE DES PRISONNIERS DE GUERRE / * DEPOT 143 * //(V et croix de Lorraine) / SERVICE POSTAL" 20/3/45

    dépot de Prisonniers de guerre du Camp des sables
    Lettre de service de Portet sur Garonne du 19/12/46 pour l'imprimerie Lavauzelle avec cachet sur 5 lignes "Dépôt de prisonniers de / Guerre de l'Axe N°171 / CAMP des SABLES / PORTET SUR GARONNE (Hte-Gne) / C/C/P Toulouse 498-57", cachet double cercle bleu "REPUBLIQUE FRANCAISE / Le Commandant // Dépôt de P.G. du Cam..../ *// (Croix de Lorraine)" et cachet double cercle noir "DEPOT PERMANENT DES PRISONNIERS DE GUERRE N°171/ Le Vaguemestre"

    Dépot des Prisonniers de guerre de Castres
    Lettre de service en franchise avec cachet double cercle "DEPOT 173 de P.G. DE L'AXE / Le Lieut-Colonel Commandant // (croix de Lorraine)" et cachet "LE VAGUEMESTRE / * // (croix de Lorraine) de Castres 16/5/46

    Dépot de PG A No 82 Chalon
    Lettre à entête imprimé du camp de Prisonnier de Guerre de l'Axe No 82 pour un camp américain "Californie" à Chalon sur Saône 14/3/48

    Lettre de service en provenance du camp de prisonniers de guerre d'Avignon
    Lettre de service du Camp de P.G.A. d'Avignon, avec cachet déesse assise "Camp de Prisonniers de Guerre d'Avignon" et cachet double cercle "DEPOT DE PRISONNIERS DE GUERRE N°1540 / 15° REGION // Le Vaguemestre" 6/12/45


    Prisonniers de l'Axe camp de Toulouse
    Lettre en franchise de Toulouse pour le Var, oblitérée Toulouse 5/7/45, avec cachet administratif "REPUBLIQUE FRANCAISE 17e Rn MIlre / ☆ LE VAGUEMESTRE ☆ // (croix de Lorraine/ ★ 483 Comp. de GARDE des P.G."


    Dépot de Prisonniers de guerre de l'Axe à Lons le Saunier
    Lettre de service en franchise du dépôt de prisonniers de guerre autrichiens à Lons-le-Saunier avec cacher administratif rouge " DEPOT de P.G. No 88/ - LONS-LE-SAUNIER // L'OFFICIER / DES / DETAILS" et cachet de vaguemestre "DÉPOT DE PRISONNIERS DE GUERRE AUTRICHIENS No 88 A // * / LE VAGUEMESTRE"


    Dépot de Prisonniers de guerre de l'Axe de Chambery
    Cachet administratif déesse assise bleu "Dépôt de PRISONNIERS de GUERRE de l'AXE N°221 / - Le Commandant -" et griffe "Le Commandant du Dépôt / de P.G. de l'Axe N°221", Chambery 3/1/48


    Dépot de prisonniers allemands  des Landes
    Lettre privée en franchise d'un membre de la 172ème Compagnie de Garde des PGA, oblitérée de "Saugnac (?) / Landes" 26/2?45 , probablement du camp 186 de Labouheyre situé à côté, avec cachet double cercle " * Commandement de camps de prisonniers allemands * // IVe / R (croix de Lorraine) F"


    Télégramme adressé au Dépot 132A
    Télégramme officiel du Commandement régional des PGA de la 13ème région au dépôt 132A (Tronçais) 20/5/45

    Lettre adressée à la Sûreté du camp de prisonniers de l'Axe de Lens
    Lettre de Sarre adressée au service de la Sûreté du camp de prisonniers de l'Axe de Lens (Pas de Calais) 30/6/47

    On trouvera la correspondance des numéros avec les lieux de détention dans :

    • https://bastas.pagesperso-orange.fr/pga/camps-francais/listecamps.htm#deb1 • http://ww2postalhistory.fr/priso_axe_fra_fr.php?cat=pg&activ=04 • http://wiki-de.genealogy.net/Milit%C3%A4rregionen_(frz)


    La liste complète des camps en territoire français avec leur numéro a été publiée dans le "Handbuch und Katalog Kriegsgefangenenpost Deutscher Soldaten und Internierter 1939-1945, Teil I Der Westen" par Walter Stephan Frankfurt, 1969.




    EMPLOI DES PRISONNIERS DE GUERRE DE L'AXE
    DANS LES ENTREPRISES ET DANS L'AGRICULTURE


    Les prisonniers de guerre doivent participer à l'effort de reconstruction et de redressement économique de la France.
    Des notes officielles précisent leurs conditions de travail et de rémunération en nature, en espèces, ou sous la forme d'un livret de pécule.

    Conditions d'emploi des prisonniers de guerre de l'Axe
    suite 1
    suite 2
    suite et fin
    Conditions d'emploi des Prisonniers de Guerre de l'Axe par les entreprises et unités agricoles (Février 1946)


    Convention de louage d'un prisonnier de guerre de l'Axe
    verso
    Convention de louage des services de Prisonniers de guerre de l'Axe pour un viticulteur de Rivesaltes 13/2/46

    Comme indiqué ci-dessus au paragraphe VI, une partie des rémunérations est versées au Ministère du Travail.

    Paiement des salaires des PGA
    paiement des salaires des Prisonniers de guerre de l'Axe
    Formulaire plié de l'antenne de Toulouse du Ministère du Travail réclamant le paiement des indemnités pour les prisonniers de guerre de l'Axe. Au verso, cachet arrivée Boulogne sur Cesse 2?/2/46






    LA CORRESPONDANCE
    DES PRISONNIERS DE GUERRE DE L'AXE
    EN MÉTROPOLE

    Le courrier est en franchise postale dans les deux sens. Tous les documents vus portent une marque de censure du camp soit au départ soit à l'arrivée.

    COURRIER EN PROVENANCE DES PRISONNIERS DE GUERRE VERS LEUR FAMILLE


    Lorsqu'un soldat ou officier est capturé, il peut informer sa famille sur une carte postale spéciale sur laquelle il est autorisé à indiquer seulement s'il est en bonne santé, blessé ou malade, sans aucune autre précision. Ce n'est que plus tard qu'il pourra indiquer son adresse postale.

    Avis de capture de soldat allemand
    verso
    Avis de capture à remplir par le prisonnier qui, à part son identité militaire, ne peut indiquer que "Gesund", "Verwundet" ou "Krank" soit "en bonne santé", "blessé" ou "malade".

    Pour la correspondance ultérieure, il y a un très grand nombre de formulaires, sur carte postale ou sur feuillet à plier, simples ou avec une partie détachable pour la réponse fournis par l'administration des camps.

    FORMULAIRES COMMUNS À DE NOMBREUX CAMPS :

    (avec quelques variantes selon les lieux d'impression, les périodes et le papier disponible)

  • Formulaire à plier avec partie réponse attachée :

  • Lettre-réponse complète pour prisonniers de guerre de l'Axe
    Formule "CORRESPONDANCE DES PRISONNIERS DE GUERRE / Kriegsgefangenenpost" avec volet réponse attaché, du dépôt 12/175D à Hesdin (Pas de Calais) pour la province de Eifel, datée 8/11/47 et avec marque de censure double ovale rouge "DEPOT DE P.G. N°... / * CENSEUR N°2 // CENSURE / DANNES (P. de C.)",

  • Carte postale avec partie réponse attachée :

  • Carte avec réponse attachée recto
    Carte de correspondance des prisonniers de guerre avec carte réponse attachée envoyée à Vienne par un prisonnier autrichien du camp de Lons-le-Saunier (88A) 10/5/46

    Les cartes et formulaires avec réponse attachée, se trouvent assez rarement complètes car elles ont été séparées lors de l'envoi de la réponse.

    CP prisonnier allemand  à l'ïle de Ré
    verso
    Carte postale standard d'un prisonnier de guerre de l'Axe à l'île de Ré pour sa famille datée 26/8/45 avec cachet rectangulaire encadré de censure "DEPOT DE P.G. DE L'AXE No 901 / Vu par :"


    Dès la consolidation des différentes zones d'occupation alliées en Allemagne et en Autriche, des cartes postales sont imprimées avec des indications spécifiques à rayer pour faciliter l'acheminement vers la bonne zone.
    CP pour Prisonniers de guerre avec indication des zones d'occupation
    verso
    carte postale avec indication imprimée des différentes zones en Allemagne et en Autriche que le prisonnier doit biffer selon la zone, Camp No 86 de Faverney en Haute-Saône vers la zone soviétique 15/9/46

    FORMULAIRES SPÉCIFIQUES À CERTAINS CAMPS :


    Pour éviter des erreurs dans l'acheminement des réponses, certains supports portent le nom du camp et/ou son numéro pré-imprimé.

    carte stand pour prisonnier de guerre standard avec nom du camp imprimé
    Formule standard carte postale avec numéro et nom du camp imprimés 25/9/45 de Gap.


    Formule lettre du camp de PGA de Colmar avec adresse imprimée
    verso
    Formule-lettre à trois volets avec numéro du dépôt pré-imprimé (sans la localité), cachet de censure "DEPOT DES P.G. DE L'AXE 102 / * A COLMAR * // CENSURE / 6"

    Dépot de prisonniers de guerre de l'Axe de Baccarat
    verso
    Carte simple en franchise avec adresse imprimée du dépôt de prisonniers de guerre de l'Axe de Baccarat ( No 205) 5/10/46

    Carte postale pour les Prisonniers de l'Axe de Montpellier
    Carte postale avec volet réponse (détaché) avec adresse imprimée de Montpellier et censure encadrée "DÉPOT No 165 des P.G. / Contrôlé par / Censeur No 1" 1/1/46

    Formulaire à plier avec adresse pre-imprimée Dijon Formulaire de prisonnier de guerre à plier avec adresse preimprimée
    Formulaire de prisonnier de guerre à plier avec adresse preimprimée
    Formulaire à plier à trois volets pour l'Autriche avec au verso l'adresse pré-imprimée du dépôt de Dijon 7/7/46

    Carte-postale double de pga de Belfort 1 carte-postale double PGA Belfort verso
    Carte postale avec volet réponse du dépôt de P.G.A. No 87 de Belfort avec adresse imprimée sur les deux volets 1/4/46

    Les organismes internationaux caritatifs acheminent également des informations entre les prisonniers et leurs familles :
  • Comité International de la Croix-Rouge


  • CP Croix-Rouge pour PGA
    verso
    Carte formulaire de la Croix-rouge utilisée par un Prisonnier de guerre du Camp 155 de Saint-Marthe, près de Marseille avec censure "DEPOT de P.G. N°155 / Vu par // CONTROLE" 11/9/45.

  • Service d'information du Vatican :


  • Formulaire du Vatican pour Prisonniers de guerre de l'Axe
    verso
    Formulaire quadrilingue du Service d'information du Vatican utilisé par un Prisonnier de Guerre de l'Axe [camp No 118 Annexe 604 Le Largo (Morbihan ) ] pour sa famille dans le land de Saxe avec censure STA de Strasbourg et indication manuscrite "Par Aumônerie Diocèse Paderhorn". 23/11/45



    COURRIER VERS LES PRISONNIERS DE GUERRE EN MÉTROPOLE



    La partie réponse des formulaires à plier et des cartes postales "réponse" est souvent employée, mais très souvent ce sont des enveloppes ou cartes simples du commerce. Toutes sont censurées à l'arrivée.

    Carte postale réponse péimprimee nice PGA 159
    Carte postale réponse à un prisonnier de guerre à Nice (PGA No 159) avec adresse de retour pré-imprimée 7/9/46 et censure à l'arrivée "DEPOT DE PG N° 159 / * Vu par // CONTROLE"

    Lettre réponse avec adresse pré-imprimée Nice 1947
    Lettre-réponse pour un prisonnier de guerre à Nice (PGA No 159) avec adresse de retour pré-imprimée 4/7/47 et censure à l'arrivée "DEPOT DE PG N° 159 / * Vu par No 1 // CONTROLE"

    Lettre-réponse des prisonniers de guerre de l'Axe
    Lettre-réponse de sa famille à Offenburg pour le un prisonnier de guerre allemands à Soulac (Gironde) ,oblitérée 1/7/48 avec cachet de censure rouge à l'arrivée "DEPOT de P.G. No 184 / A INTERPRETARIAT // CONTROLE"


    carte postale réponse adresse pré-imprimée Baccarat
    Carte postale réponse avec adresse de retour pré-imprimée de Baccarat envoyée de Wiesbaden 10/7/46


    courrier vers les prisonniers de guerre à Nantes
    recto
    Lettre de Wesphalie (Allemagne) pour un prisonnier de guerre allemand à Saint-Nazaire, avec cachet de censure à l'arrivée "CENSURE / DEPOT 44 / N° ---------------" 8/11/47 et vignette de propagande "Nicht abspringen es ist eier Tod" (ne pas sauter du bateau nous conduit à la mort)


    Courrier d'un prisonnier allemang vers le camp du Larzac
    Correspondance pour un prisonnier de guerre allemand au camp du Larzac avec cachet de censure "DEPOT O.P.G. 163 / * CONTROLE * // Vu Par I" 3/5/47


    Lettre pour un prisonnier de guerre allemand en Corse
    Lettre de Hannovre pour un prisonnier de guerre allemand à Ajaccio 2/12/46 avec censure " DEPOT DES PRISONNIERS DE GUERRE N° 10 // CONTROLE"


    CP de bavière pour un prisonnier de guerre de l'Axe à bayonne
    Carte postale de Freising (Bavière) pour un prisonnier de guerre de l'Axe à Bayonne avec cachet de censure à l'arrivée " ○ DÉPOT P.G. No 189 ○ / Vu par ...... // CONTROLE" 1/8/46

    Quelques cartes disponibles en Allemagne ont été signalées pour le courrier vers les Camps en France :

    Carte postale pour écrire à un prisonnier de gauelle allemand en France
    carte postale pour écrire à un prisonnier allemand en France
    Verso vierge pour la correspondance dans les deux cas

    COURRIER NON FAMILIAL


    Dans les camps, les prisonniers désignent un "Homme de Confiance" (Vertrauensmann) qui assure la liaison avec les gardiens et dans certains cas avec l'extérieur du camp.

    Lettre deu camp de Prisonniers de guerre de l'Axe de Lunéville avec griffe de l'omme de Cnfiance
    Lettre en franchise du camp de Lunéville (Meurthe-et-Moselle) pour le YMCA à Paris, oblitérée Lunévile 17/6/47 avec censure double cercle rouge " Dépôt des P.G. (gratté) / * Vu par No 1 * // CONTROLE" et griffe ovale violette "DEPOT des P.G. de l'Axe / * 20e REGION * / Le Vaguemestre" et griffe "L'Homme de confiance du dépôt de P.G. 204 / Vertrauensmann / des Lagers 204"

    Lettre de l'homme de confiance du dépôt de Prisonniers de guerre de l'Axe à  Lens
    Lettre locale en franchise de l'Homme de confiance du dépôt de Prisonniers de Guerre de l'Axe No 15 à Lens 27/ ? / 47 avec censure "DEPOT /DE P.G. xxxxx / VU PAR N° // CONTROLE" et griffe "HAUPTVERTRAUENSMANN / L'Homme de Confiance Principal / dépôt des P.G. N° 15 / LENS (P.-de-C.)


    Dépot de Prisonniers de guerre de l'Axe de Cormeilles en Parisis
    Dépot de prisonniers de guerre de Cormeille en Parisis
    Lettre en franchise du Commandant du dépôt No 221 de Cormeilles-en-Parisis 28/2/45 avec cachet déesse assise bleu "DEPOT de PRISONNIERS de GUERRE de L'AXE No 221 / Le Commandant "

    La liste complète des camps avec leur numéro a été publiée dans le "Handbuch und Katalog Kriegsgefangenenpost Deutscher Soldaten und Internierter 1939-1945, Teil I Der Westen" par Walter Stephan Frankfurt, 1969.





    LA CORRESPONDANCE DES MILITAIRES FRANÇAIS GARDANT LES CAMPS DE PRISONNIERS DE GUERRE DE L'AXE


    Le courrier porte un cachet de vaguemestre ou un cachet administratif conférant la franchise.

    Compagnie de garde des Prisonniers de guerre
    Lettre en franchise militaire d'un soldat avec cachet d'unité "COMPAGNIE DE GARDE DES P.G. / * N°388 *" // Le Vaguemestre" Chalon-sur-Saône, 19/3/46

    Compagnie de Garde des Prisonniers de Guerre de l'Axe Toulouse
    Lettre en franchise de Toulouse 30/3/45 pour l'Ariège avec cachet de vaguemestre double cercle "REPUBLIQUE FRANCAISE / (gratté) Milre / * LE VAGUEMESTRE * // 463E Compagnie de GARDE des P.G. * // (croix de Lorraine) et autre cachet double cercle " * R.F. * / Dépôt permanent des P.G. xxx No 171 // Le Commandant (Croix de Lorraine)"


    Carte-lettre d'un capitaine commandant une compagnie de garde des PGA
    verso
    Carte-lettre d'un capitaine commandant une compagnie de Garde des Prisonniers de Guerre de l'Axe Marles-les-Mines (P.de C.) 12/4/45 avec cachet déesse assise conférant la franchise

    La liste complète des camps avec leur numéro a été publiée dans le "Handbuch und Katalog Kriegsgefangenenpost Deutscher Soldaten und Internierter 1939-1945, Teil I Der Westen" par Walter Stephan Frankfurt, 1969.





    LES CAMPS DE PRISONNIERS DE GUERRE DE L'AXE
    EN TERRITOIRE FRANÇAIS
    GÉRÉS PAR LES ALLIÉS


    Exemple : le Camp de Thorée (Sarthe)

    Le camp porte alors le nom de « PWE 22 Prisoners of war enclosure » (enceinte pour les prisonniers de guerre).
    Géré par les Américains, il voit défiler des milliers de détenus, dont quelques Waffen SS. Les conditions de vie sont éprouvantes. « Il s'agissait d'une sorte de camp de triage, divisé en cinq parties. Chacune de ces "cages" avait sa chapelle et son infirmerie », précise Daniel Potron, historien. Les effectifs atteignent 40 000 hommes.
    Les hangars, prévus chacun pour mille individus, en abritent 1 200 à 2 000. Les SS sont parqués dans le hangar numéro un, dans la partie ouest. La faim se fait cruellement sentir. « Certains prisonniers travaillaient chez des fermiers, à l'extérieur. Ceux-là étaient mieux lotis, car mieux nourris. »
    Source :
    https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/la-fleche-72200/un-ancien-camp-de-retention-thoree-les-pins-2588584


    Lettre du Camp de Thorée-
    Camp de Thorée (Sarthe)
    Lettre en franchise pour l'Angleterre en provenance du Camp de Thorée dans la Sarthe gérée par les Américains, oblitérée LA FLECHE 24/8/45, avec cachet de censure et cachet de vaguemestre "Dépôt 402 de P.G. de l'Axe / -Compagnie de dépôt- // Le / Vaguemestre"


    On trouve souvent les acronymes suivants sur ces courriers :
    P.W.I.B. = Prisoners of War Information Bureau
    P.W.W.G. = Prisoners of War Working Group
    P.W.E = Prisoners of War Enclosure

    Prisonnier allemand dans un camp en France géré par l'armée américaine
    Carte postale d'un prisonnier de guerre allemand dans un camp en France géré par l'armée américaine, datée au verso 18 février 1945. Le lieu exact de détention a été caviardé par la censure (la guerre n'est pas encore finie). La carte a été acheminée par la Croix-Rouge (cachet double cercle violet "COMITE INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE / GENEVE // (Croix-Rouge)"


    Le courrier porte souvent l'indication d'un numéro d'A.P.O. (Army Post Office) suivi de "US Army France".

    recto-1recto-2 intérieur hautinterieur-bas
    agrandissement de l'adresse
    Prisonniers de guerre de l'Axe dans des camps américains en France
    Formulaire américain recto-verso utilisé par un prisonnier de guerre allemand dépendant de l'APO 21 en France (Marseille) 21/4/46


    Prisonnier allemand dans un camp américain en France
    verso
    Formulaire de prisonnier de guerre envoyé par un prisonnier allemand dans un camp américain en France 27/4/45 avec censure américaine au départ


    Prisonnier italien dans un camp américain en France
    CP de correspondance d'un prisonnier italien dans un camp en France géré par les Américains avec censure manuscrite 2/6/45

    Certains prisonniers sont déplacés d'un camp à l'autre et dès 1946, certains camps sous la responsabilité américaine sont transférés à l'armée française.
    Les lettres ou cartes adressées aux prisonniers concernés sont retournées avec une marque indiquant qu'il faut attendre la nouvelle adresse (qui sera envoyée par le prisonnier à sa famille à partir de son nouveau camp).

    Griffe de retour d'un camp de prisonniers allemands géré par l'armée américaine
    Cachet rectangulaire de retour "RETURN FOR BETTER ADDRESS / ZURUECK / NEUE ANSCHRIFT ERWARTEN" (retour / attendre nouvelle adresse) 16/2/46 sur carte adressée à un prisonnier allemand dans un camp américain à Marseille (A.P.O. 772) dont la responsabilité a été transférée à la France


    Parfois le retour à l'envoyeur d'une correspondance apporte une bonne nouvelle :

    Prisonnier allemand dans un camp US en France libéré
    verso
    Entier carte postale allemand destiné à un prisonnier de guerre allemand dans un camp américain (APO 161) en France avec cachet rectangulaire encadré "Prisonner discharged / Return to sender" (prisonnier libéré / retour à l'envoyeur) 16/3/46






    LES « TRAVAILLEURS LIBRES »
    ALLEMANDS
    EN FRANCE


    Au 1er janvier 1948, il restait environ 300 000 prisonniers de guerre allemands en France.
    En vue de limiter l'impact économique de la libération de ces prisonniers, dont beaucoup étaient employés dans les fermes, les mines et diverses industries, la France instaure le système dit des « travailleurs libres » afin d'inciter les ex-prisonniers à rester travailler en France en tant que travailleurs salariés volontaires (Circulaire MO 54 du 15 avril 1947 -JORF-18/4/47).
    La situation économique et politique en Allemagne à cette époque, notamment à l'Est, en incite beaucoup à saisir cette opportunité.

    « La consultation menée auprès d'eux à partir du mois de mai a donné des résultats que n'escomptaient pas les estimations les plus optimistes. Plus de 40% des Allemands optèrent, en effet, pour cette transformation qui leur assure des avantages appréciables mais qui suppose en contrepartie l'engagement de rester en France au moins douze mois.
    Les contrats qui leur étaient proposés leur donnaient, en toute hypothèse, la garantie des droits des travailleurs français ou étrangers en matière de salaire, des conditions d'hygiène et de sécurité dans le travail, d'horaire, de durée de travail hebdomadaire, de repos hebdomadaire et de congés payés. » (Ouest-France 14/2/48).

    Leur courrier ne bénéficie plus de la franchise et est affranchi normalement selon la destination.

    Travilleur allemand libre en France
    verso
    Lettre d'un travailleur libre allemand dans l'Aisne 14/10/47, affranchie au tarif international pour l'Allemagne


    formulaire carte de ravitaillement pour Travailleur libre allemand 1947
    carte de ravitaillement pour un travailleur libre allemand 1947
    Fiche de contrôle du service du ravitaillement pour un ex-prisonnier de guerre allemand ayant opté pour le statut de Travailleur Libre. Il bénéficie d'une carte de ravitaillement comme les Français, mais n'étant pas né en France, la fiche n'est pas expédiée au Maire de sa commune de naissance. 18/11/47.






    LA CORRESPONDANCE DES INTERNÉS CIVILS

    Les conditions d'internement des Autrichiens sont souvent moins strictes que celles des Allemands ou Italiens, considérant que beaucoup ont été forcés de s'enrôler dans les structures nazies après l'Anschluss.
    Seuls les nazis notoires, membres des Sections d'Assaut (SA) ou autres organismes nazis similaires seront poursuivis et traités comme tels.

    Le courrier des internés bénéficie de la franchise postale.

    Internes civils allemands de Fort Barraux
    Entier postal allemand 5Pf dont l'effigie de Hitler a été caviardée, avec entête manuscrit "Courrier des internés civils allemands" et cachet de censure triple cercle "MINISTÈRE DE L'INTÉRIEUR / * INSPECTION Gale des CAMPS * // CENTRE DE SEJOUR SURVEILLE / FORT-BARRAUX // CENSURE", date au verso 3/8/45


    Internés allemands à Clermont (Oise)
    Internés allemands au camp de Clermont (Oise)
    Lettre d'un interné (probablement autrichien) à la citadelle de Clermont (Oise) pour Vienne (Autriche) oblitérée 19/2/46, avec cachet administratif déesse assise "CAMP D'INTERNEMENT ALLEMANDS / CITADELLE DE CLERMONT (OISE)" avec censure française triple cercle (faible) et censure américaine à l'arrivée 14/2/46






    LE CAS PARTICULIER DES « ALSACIENS LORRAINS »
    ("malgré-nous")

    Lors des opérations militaires conduisant à la capture de prisonniers de l'armée allemande, des soldats originaires d'Alsace et de Moselle sont aussi capturés.
    Il faut alors déterminer si ce sont des volontaires sympathisants du nazisme ou des "incorporés de force" (surnommés "les malgré-nous") , du fait de l'annexion de ces territoires au Reich qui faisait de leurs habitants des Allemands soumis à la conscription.
    Des centres de triage spécifiques aux prisonniers d'origine alsacienne ou mosellane sont créés.

    Centre de triage des Alsaciens-Lorrains 1945
    verso
    Carte postale imprimée "Centre de Triage des Alsaciens-Lorrains / CHALON-SUR-SAONE" en franchise militaire d'un soldat alsacien pour ses parents, datée 17/5/45, avec cachet et marque de censure et cachet de vaguemestre "BATAILLON DE SECURITE xxxxx / * LE VAGUEMESTRE * // (croix de Lorraine)"




    12 JANVIER 1953 :
    Ouverture à Bordeaux du procès des Allemands ayant participé au massacre d'Oradour-sur-Glane.



    RECHERCHE ET AIDE,
    DE L'ALLEMAGNE ET DE L'AUTRICHE,
    CONCERNANT LEURS PRISONNIERS DE GUERRE
    ET AUTRES DISPARUS



    De nombreuses organisations humanitaires recherchent le sort de "disparus" (tués, blessés, prisonniers, internés, civils "déplacés", rapatriés, ..) et le courrier très varié de ces organismes voyage en général en franchise (mention manuscrite ou imprimée : Krieggefangenenpost (und zivilinternietenpost) gebührenfrei).

    Lettre en franchise d'unorganisme de recherche de disparus allemands
    Lettre en franchise d'un organisme de recherche de prisonniers de guerre et d'internés allemands avec texte imprimé "Kriegsgefangenen- und zivilinternietenpost gebührenfrei !"

    Enveloppe de la Croix-rouge pour la recherche des internés autrichiens
    Enveloppe à fenêtre de la Croix-Rouge autrichienne pour la recherche des internés autrichiens

    Dans la zone soviétique allemande un entier carte-postale avec volet détachable à 2 RM est émis en octobre 1946 avec une vignette spécifique imprimée pour demander au service central de recherche des nouvelles d'une personne disparue. Cet entier a été aussi vendu dans les secteurs soviétique et britannique de Berlin mais pas dans les secteurs américain ou français.

    Entier en franchise de recherche de prisonniers de guerre allemands
    verso
    Entier postal pour demander des nouvelles d'un proche "disparu."

    Lors de la réforme monétaire en juin 1948, cet entier continue à être utilisé, cette fois comme formulaire/support, mais doit être affranchi dans la nouvelle monnaie à 2 Ostmark.

    Entier du service de recherche des  disparus affranchi dans la nouvelle monnaie
       cliché : https://stampboards.com/viewtopic.php?f= 17&t=16899&start=1050  

    Le même support a été utilisé sans la vignette et avec, à la place, une mention imprimée de port-payé "2.— RM / GeBühr / bezahlt". Les exemplaires vus viennent de prisonniers allemands dans des camps soviétiques et portent une oblitération "a posteriori" "Nachträglich entwertet".

    Formulaire de recherche de personnes disparues avec marque de port-payé
    Formulaire de recherche de personnes disparues avec marque de port payé "2.— RM / GeBühr / bezahlt" et oblitération "a posteriori" Berlin N4 / "Nachträglich entwertet" 28/4/ 48

    Au profit des Prisonniers de guerre autrichiens

    1947 :
    La plupart des prisonniers de guerre autrichiens n'ayant pas volontairement participé à la nazification sont libérés par les Occidentaux mais la plupart de ceux détenus par l'URSS ou la Yougoslavie resteront en captivité encore plusieurs années.

    Environ 10% des prisonniers autrichiens (Les anciens SA, SS, membres de la Gestapo, du NSADP, des Waffen-SS ..etc....) resteront prisonniers dans les pays occidentaux ou dans les zones d'occupation en raison de leur engagement nazi.
    Plusieurs timbres à surtaxe ont été émis par l'Autriche au profit de l'aide aux prisonniers rapatriés ou encore détenus dans les camps communistes (Y&T Autriche Nos 687/692 et 773/76).

    Série de timbres au profit des prisonniers impression en noir
    Feuillet spécial double avec une épreuve en noir non dentelée de chaque timbre de la série

    Série à surtaxe pour les prisonniers de guerre autrichiens
    Série complète dentelée sur lettre



    Rapatriement des Prisonniers autrichiens

    1955 :
    Rapatriement des prisonniers autrichiens après la signature du Traité d'État rendant la pleine souveraineté à l'Autriche.
    Un timbre d'Autriche (Y&T Autriche N°852) rappelle ce rapatriement.




    ▲ ▲ Retour en tête de page  





    Retour au sommaire de :

    "La Politique Française envers les Pays Vaincus"






    Bibliographie Historique
    livres empilés OUVRAGES ET SITES SPÉCIFIQUES


    http://ww2postalhistory.fr/priso_axe_fra_fr.php?cat=pg&activ=04

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Prisonniers_de_guerre_allemands_de_la_Seconde_Guerre_mondiale_en_France

    https://www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr/siv/cms/content/helpGuide.action?uuid=b9319616-b743-4418-abb3-d32f880f15b3&version=3&preview=false&typeSearch=&searchString=

    https://bastas.pagesperso-orange.fr/pga/camps-francais/listecamps.htm#deb1

    http://wiki-de.genealogy.net/Milit%C3%A4rregionen_(frz) https://journals.openedition.org/rae/11698

    http://ww2postalhistory.fr/priso_axe_AFN_fr.php?cat=pg&activ=04

    "Les Prisonniers de guerre italiens en Afrique du Nord pendant la seconde guerre mondiale" par Giorgio Migliavacca publié par la revue "Cursores" en 1982 et traduite en français dans les "Feuilles Marcophiles". On y trouvera en particulier la liste des camps avec l'indication des pays en assurant l'administration (USA, UK, France).

    https://www.philafrica.be/web-maroc/maroc/prison_italien.htm


    https://prisonniers-de-guerre.fr/les-prisonniers-allemands-en-france/

    article : "Tunisian POW mail from WWII", par Johan DELBEKE, dans la revue MAGHREBOPHILA juin 2013"/>



    BIBLIOGRAPHIE PHILATÉLIQUE

    loupe et ouvrage philatélique OUVRAGES SPÉCIFIQUES



    "Handbuch und Katalog Kriegsgefangenenpost Deutscher Soldaten und Internierter 1939-1945, Teil I Der Westen" par Walter Stephan Frankfurt, 1969.


    ▲ ▲ Retour en tête de page  





    Retour au sommaire de :

    "La Politique Française envers les Pays Vaincus"





      © COPYRIGHT Jean Goanvic   Première mise en ligne du site : 24 janvier 2014  

    Le but de ce site étant de partager gratuitement les connaissances, toute reproduction partielle ou totale de ce site à des fins commerciales est interdite. Toute reproduction (très) partielle, à des fins d'information non commerciale, est autorisée à la condition expresse de mentionner la référence de ce site et d'en informer le webmaster.
    Les droits liés aux textes cités, à la numérotation indiquée dans les références et aux documents reproduits restent la propriété de leurs auteurs et propriétaires.

    The purpose of this website being to share freely information, reproducing part or the whole of the content of this website for business purposes is prohibited. Any (very) partial reproduction for non-commercial information purpose is allowed provided that the webmaster is informed and the URL of this site is quoted.
    The rights related to the quotations, to the numbering systems referred to and to the scanned documents remain the property of their authors and owners.