favicon du site   LA PHILATÉLIE, TÉMOIN DE L'HISTOIRE
Documentation philatélique replacée dans son contexte historique

URL du site : http://www.histoire-et-philatelie.fr



La France dans le contexte international 1943-1958  


Retour au sommaire de "La France dans le contexte international 1943-1958 "





ACCÈS AUX PAGES DU CHAPITRE «LES DÉBUTS D'UNE COEXISTENCE (PLUS) PACIFIQUE »

 Pages  1
2
3
4
5
   
Compétition et coexistence (plus) pacifique   






Drapeau OTAN


21 NOVEMBRE 1956 :
Le Général Norstadt succède au général Grünther au S.H.A.P.E..



21 NOVEMBRE 1956 :
Le Parti Communiste blâme Claude Roy, Roger Vailland et Claude Morgan qui s'étaient élevés contre l'intervention soviétique en Hongrie.



1956 :
Disparition discrète du « Kominform », à la suite du discours de Khrouchtchev sur les crimes de Staline.



Drapeau OTAN

11 - 14 DÉCEMBRE 1956 :
21ème session ministérielle du Conseil de l'Atlantique Nord. Paul-Henri Spaak est nommé Secrétaire Général.
Un bureau temporaire a utilisé un cachet petit format "BUREAU TEMPORAIRE N°1 / PARIS" (d'Urso LA.16).



Drapeau Sarre
12 DÉCEMBRE 1956 :
L'Assemblée Nationale ratifie les Accords de Luxembourg sur la Sarre.

14 DÉCEMBRE 1956 :
Ratification par le Bundestag des Accords de Luxembourg sur la Sarre.

1ER JANVIER 1957 :
Rattachement politique de la Sarre à la R.F.A..
Le service postal est repris par la Deutsche Bundespost.
La Sarre et la RFA émettent, le jour même, un timbre spécial en l'honneur du rattachement (Y&T Sarre n° 361 et Y&T RFA n°125) avec filigrane DBP (Deutsche Bundespost) et valeur en francs ou Pfennig.

emission speciale rattachement Sarre Emission speciale RFA rattachement Sarre
Valeur en francs valeur en pfennig

Pour les commémorations et les conséquences du rattachement de la Sarre à la RFA,voir l'encart :

"Rattachement Politique de la Sarre à la République Fédérale d'Allemagne"





11 JANVIER 1957 :
Nouvelle utilisation des chars soviétiques contre les émeutes et les manifestations ouvrières en Hongrie.


Drapeau OTAN

6 FÉVRIER 1957 :
Le Général allemand Speidel est nommé officiellement Commandant-en-chef des forces terrestres alliées Centre-Europe. Il prend son Commandement le 3 avril à Fontainebleau.
Des manifestations anti-allemandes sont organisées par le Parti communiste Français et ses affiliés. Certains cadres du Parti sont arrêtés.
Des cartes de pétition éditées par les Jeunesses Communistes sont adressées en franchise postale au Président de la République, protestant contre la nomination du général allemand Hans Speidel comme Commandant des Forces Terrestres de l'OTAN et l'arrestation de Claude Marty.

Pétition contre le général allemand Speidel
verso

carte de pétition NON à SPEIDEL
verso



Président Eisenhower

9 MARS 1957 :
Le président Eisenhower prononce un discours sur la politique du gouvernement américain au Moyen - Orient ("Middle-East Doctrine").
La Déclaration insiste sur la determination des États-Unis à s'opposer à l'agression communiste au Moyen - Orient.
Des assurances sont données aux États arabes que les moyens militaires et économiques nécessaires leurs seront fournis, s'ils le souhaitent.
La Libye, le Liban, l'Irak, la Turquie, l'Iran, l'Arabie Saoudite, l'Afghanistan et le Pakistan se déclarent favorables à cette doctrine.

Les États-Unis rejoignent alors le Comité militaire du Pacte de Bagdad.



REPRISE DES « PURGES » DANS LES PAYS DE L'EST

MARS 1957 :
À Berlin-Est, Wolfgang Harich, Bernhard Steinberger et Manfred Hertwig sont condamnés à de lourdes peines d'emprisonnement pour «constitution d'un groupe anti-État conspirateur»; Walter Janka, Heinz Zoeger, Gustav Just et Richard Wolff, qui sont également accusés des mêmes infractions, seront également condamnés à des amendes en juillet de cette année.
Après la déstalinisation initiée par Khrouchtchev, un «dégel» intellectuel commence également en RDA. Dans ce contexte, il semble possible qu'un groupe autour du philosophe Wolfgang Harich propose des idées pour une opposition de parti interne et pour une conception de la voie allemande spéciale vers le socialisme.
Après les événements en Hongrie, cependant, le parti réagit avec les mesures de nettoyage habituelles à de telles propositions de réforme. Les jugements contre le groupe Harich signalent la "fin du "dégel". À l'automne de 1957, une campagne idéologique contre le «révisionnisme» suivra et, en décembre, un resserrement des lois pénales pertinentes.


23 AVRIL 1957 :
Frédéric Joliot-Curie dénonce les dangers des explosions nucléaires.
Le Docteur Schweitzer lance un appel contre les expériences atomiques.

Drapeau OTAN

2 - 4 MAI 1957 :
Conférence des Ministres des Affaires Étrangères de l'OTAN à Bonn.
L'Union Soviétique ayant équipé ses forces à l'Est d'armes nucléaires, les ministres décident à leur tour de doter les armées de l'OTAN en Europe de ces armes, y compris les missiles balistiques, en plus des armes conventionnelles.


Conférence de l'OTAN à Bonn mai 1957
carte souvenir de la Conférence de l'OTAN en mai 1957 à Bonn



Drapeau OTAN

16 MAI 1957 :
Paul-Henri Spaak, l'un des Pères de l'Europe, ministre des Affaires étrangères et Premier ministre (parti socialiste) de Belgique, succède à Lord Ismay au poste de Secrétaire général de l'OTAN.



19 MAI 1957 :
Première explosion nucléaire britannique supérieure à une mégatonne de TNT.

Première bombe nucléaire mégatonique du Royaume-Uni
19/5/57



27 MAI 1957 :
Signature d'un accord, supposé de durée temporaire, sur le stationnement des troupes soviétiques en Hongrie.



JUILLET 1957 :
Festival Mondial de la Jeunesse et des Étudiants à Moscou réunissant 34 000 participants de 131 pays. Il s'agit toujours d'endoctriner le Jeunesse aux thèses communistes sous prétexte de réunion "d'amitié mondiale".
Plusieurs timbres d'URSS ont été émis à l'occasion de ce festival (Y&T Russie Nos 1897A/1898, 1929/33).

Festival de la Jeunesse à Moscou 1957

Quatre timbres de Roumanie (Y&T Roumanie No 1525/28) dont un avec vignette attenante dans de nombreuses langues ont été émis à cette occasion.

Festival de la Jeunesse Moscou 1957
Festival de la Jeunesse Moscou 1957 (2)
 

demi-feuille timbre de Roumanie pour le Festival de la Jeunesse de Moscou en 1957
Demi-feuille montrant la disposition des vignettes dans les différentes langues





CRÉATION DE
L'AGENCE INTERNATIONALE DE L'ÉNERGIE ATOMIQUE
(A.I.E.A.)

29 JUILLET 1957 :
Le 8 décembre 1953, Dwight D. Eisenhower, président des États-Unis, propose dans le discours "Atoms for Peace", prononcé devant l'Assemblée générale des Nations unies (ONU), la création d'une agence internationale chargée de contrôler l'utilisation des matières nucléaires.
En 1955, la conférence internationale, organisée à Genève sur le thème des usages pacifiques de l'énergie atomique sous l'égide de l'ONU donne lieu à la publication de six volumes sur les utilisations pacifiques de l'énergie atomique, dont le 6ème et dernier tome (publié en 1958) est consacré aux usages de l'énergie atomique dans l'agriculture et l'alimentation.
Le statut de l'AIEA (en anglais IAEA) est approuvé le 23 octobre 1956 par 81 pays, il lui donne la responsabilité du contrôle de la bonne application de la sécurité et de la protection des personnes ainsi que du transfert des technologies nucléaires.
L'agence entre officiellement en fonction le 29 juillet 1957 et s'installe à Vienne (Autriche) le 7 octobre.

De nombreuses machines à affranchir ont été utilisées au siège de l'AIEA à Vienne. La vignette est "ÖSTERREICH / GROSCHEN " jusqu'en 1979 puis "VEREINTE / NATIONEN / GROSCHEN" à partir de 1979  (liste non limitative) :

  • "INTERNATIONALE / (symbole atomique) ATOMBEHÖRDE" bureau de rattachement WIEN 40

  • EMA AIEA Wien 40
    25/3/58

  • "INTERNATIONALE / (symbole atomique) ATOMENERGIE-ORGANISATION" bureau de rattachement WIEN 40

  • EMA AIEA deuxième type Wien 40
    13/5/58

  • IA (logo) EA / INTERNATIONAL / ATOMIC ENERGY AGENCY / 11 KAERNTNERRING - VIENNA I, AUSTRIA", bureau de rattachement WIEN 1

  • EMA AIEA Wien 1
    6/3/64

  • IA (logo) EA / INTERNATIONAL /ATOMIC ENERGY AGENCY / *KERNTNERRING 11 * / A1010 VIENNA, AUSTRIA" bureau de rattachement WIEN,

  • EMA AIEA Wien
    23/2/68

  • IA (logo) EA / INTERNATIONAL / ATOMIC ENERGY AGENCY / * P.O. BOX 590 * /A1011 VIENNA, AUSTRIA" bureau de rattachement WIEN

  • EMA AIEA avec code postal et boite postale
    08/12/71

    Puis :

    EMA AIEA avec boite postale
    EMA 25 ans AIEA Autriche
    20ème anniversaire
    EMA aiea-79-new-adress
    EMA 25 ans AIEA
    25ème anniversaire
    30ème anniversaire  AIEA
    30ème anniversaire

    L'A.I.E.A. tiendra des conférences annuelles dont certaines donneront lieu à oblitérations spéciales à des types plus au moins différents :

    Première conférence générale de l'AIEA 1957
    I. GENERALKONFERENZ der INTERNATIONALEN / * ATOM-ENERGIE- BEHÖRDE * / WIEN 101"1/10/57

    Seconde conférence générale AIEA 1958
    II. GENERALKONFERENZ der INTERNATIONALEN / * ATOMENERGIE ORGANISATION* / WIEN 101" 4/10/58

    Oblitération 3ème conférence AIEA
    III. GENERALKONFERENZ der INTERNATIONALEN / * ATOMENERGIE ORGANISATION* / WIEN 101" 21/9/59

    oblitération temporaire 4ème conférence AIEA
    "GENERALKONFERENZ der INTERNATIONALEN / * ATOMENERGIE ORGANISATION* / IV. REGULARE SITZUNGSPERIODE / (logo AIEA) WIEN 101" 19/9/1960

    9ème conférence de l'AIEA au Japon Conférence AIEA New Delhi 1979
    9ème conférence annuelle au Japon 1965 23ème conférence annuelle à New Delhi 1979


    De très nombreux timbres et oblitérations ont été consacrés à l'AIEA :



    ONU AIEA Oblitération Prague AIEA
    Monaco AIEA AIEA Pakistan
    ONU utilisation pacifique de l'Atome 25ème anniversaire AEIA Autriche
    AIEA Finlande 25ème anniversaire AEIA URSS
    30ème anniversaire de l'AIEA URSS   Mohamed El Baredei




    26 AOÛT 1957 :
    L'U.R.S.S. lance sa première fusée intercontinentale.

    ACCIDENT RADIOACTIF
    DE KYCHTYM-MAÏAK

    29 SEPTEMBRE 1957 :
    Accident radioactif de Kychtym - Maïak (URSS- Sud de Moscou) qui ne sera révélé que vingt ans après.
    Le complexe nucléaire de Maïak, premier de l'URSS, voit secrètement le jour en 1948, au milieu de la forêt sibérienne, au tout début de la Guerre froide. Ce site sensible n'apparaît sur aucune carte. Les villes qui l'entourent non plus, comme Ozersk, connue alors sous l'appellation Tcheliabinsk-65 et qui abrite 80.000 personnes. Tout est fait pour conserver le secret du lieu, dont la ville référencée la plus proche est Kychtym.
    Au départ, les déchets liquides radioactifs issus de la fabrication du combustible nucléaire sont ainsi directement déversés dans la rivière Techa, sur laquelle le site est construit. Les conséquences sanitaires et environnementales, évidemment catastrophiques, poussent les autorités à chercher une autre solution.
    Pour limiter cette pollution de l'eau, en 1953, des réservoirs sont construits pour conserver les déchets hors du lac, racontait en septembre le magazine Sciences et Vie. Enterrés dans du béton, ces bassins de stockage sont équipés d'un circuit de refroidissement pour limiter la montée en température des liquides, qui rejettent de la chaleur. Mais l'entretien de l'installation est laborieux et les réparations nécessaires ne sont pas réalisées.
    Une défaillance du système de refroidissement non repérée déclenche une augmentation de la température à plus de 300°C dans un stockage de produits radioactifs engendrant une évaporation des liquides. Les cuves, mises sous pression, finissent par exploser le 29 septembre 1957.
    La déflagration projette 70 à 80 tonnes de déchets. La plupart retombent sur place mais une partie reste en suspension et forme un nuage radioactif qui se déplace vers le nord-est. Environ 270.000 habitants y sont exposés, sur une zone de plusieurs milliers de kilomètres carrés. Une surface de 1 000 km² est particulièrement contaminée. Cette zone survolée par le nuage est aujourd'hui souvent appelée «Trace radioactive Est-Oural».

    Note : il ne s'agit pas d'un "accident nucléaire" (pas de réactions en chaîne), mais d'une explosion de produits chimiques radioactifs.

    Source :
    http://www.lefigaro.fr/sciences/2017/11/22/01008-20171122ARTFIG00272-pollution-au-ruthenium-106-l-accident-nucleaire-de-maiak-resurgit-soixante-ans-apres.php






    Timbres Spoutnik 1957

    LANCEMENT PAR L'U.R.S.S. DU PREMIER SATELLITE ARTIFICIEL DE LA TERRE
    « SPUTNIK-1 »

    4 OCTOBRE 1957 :
    Lancement par l'URSS du premier satellite artificiel de la terre SPUTNIK-1. C'est le début d'une compétition acharnée, mais pacifique entre l'URSS et les États-Unis qui se terminera en 1969 par l'arrivée du premier homme (américain) sur la Lune.

    De nombreux timbres commémoreront cet exploit. L'oblitération de Baikonour le jour du lancement est particulièrement recherchée, car le secret avait été bien gardé. L'illustration de l'enveloppe a été faite à posteriori (tirage 150).

    Sputnik
    Enveloppe commémorative oblitérée de Baikonour le 4/10/57

    surcharge commemorant le lancement de Sputnik 1
    Un timbre d'URSS a été surchargé dans les jours qui ont suivi en caractères cyrilliques sur deux lignes "4-X-57 ....." (4-X-57 premier satellite artificiel pacifique de la terre) (Y&T URSS No 1967) puis deux timbres (Y&T URSS Nos 1995/96) et ensuite de nombreux timbres d'URSS et de différents pays ont suivi.

    Sputnik Congo No 103 Sputnik URSS
    Timbres Chinois commémorant le lancement des 3 premiers Spoutnik
    Timbres du Congo, d'URSS, de Corée du Nord et de République Populaire de Chine émis en l'honneur de Sputnik-1

    Un bloc de Cuba (Y&T Cuba No BF 30) émis pour le dixième anniversaire représente divers satellites envoyés dans l'espace par l'Union soviétique.

    Bloc de Cuba sur les satellites soviétiques
    FDC du bloc

    Un bloc d'URSS (Y&T URSS No BF 45) a été également émis pour le dixième anniversaire.

    10ème anniversaire de Spoutnik 1




    7 OCTOBRE 1957 :
    L'A.I.E.A. (Agence Internationale de l'Énergie Atomique) fixe son siège à Vienne. Sterling Cole et Pavel Winkler sont élus respectivement Directeur et Président du Conseil des Gouverneurs.





    LANCEMENT PAR L'U.R.S.S. DU DEUXIÈME SATELLITE ARTIFICIEL DE LA TERRE
    « SPUTNIK-2 »

    Lancement de Spoutnik 2



    3 NOVEMBRE 1957 :
    Lancement du deuxième satellite artificiel de la terre par l'Union soviétique. A bord se trouve le premier être vivant dans l'espace la chienne Laïka.

    De nombreux timbres commémoreront cet exploit (Y&T URSS No 2012/15, Roumanie No PA 69/72).


    Entier URSS Spoutnik 2
    entier postal repiqué avec l'allégorie du timbre

    Timbre de Roumanui e célébrant les deux premiers Spoutnik

    L'oblitération de Baikonour le jour du lancement est particulièrement recherchée. L'illustration de l'enveloppe a été faite probablement à posteriori (tirage 150).

    FDC Spoutnik 2
    oblitération Baïkonour 3/11/57

    Plusieurs timbres ont été consacrés à la chienne Leika qui a survécu pendant sept heures après le décollage.

    Laika Albanie Laika Roumanie
    Laika Sierra Leone Laika Bénin



    17 NOVEMBRE 1957 :
    Le gouvernement sarrois demande à Bonn le rattachement économique anticipé à l'Allemagne.


    Drapeau OTAN

    16 - 19 DÉCEMBRE 1957 :
    A Paris, 23ème session ministérielle du Conseil de l'Atlantique Nord.
    C'est la première réunion au niveau des chefs d'état et de gouvernements. Le Président Eisenhower participe aux travaux.
    Ils décident de constituer des stocks d'armes nucléaires et de mettre à la disposition de l'OTAN des missiles à portée intermédiaire.
    Il en ressort également une amélioration de la coordination et de l'organisation des forces de l'OTAN et des dispositions de consultation politique, la nécessité de liens économiques étroits et d'une coopération en la matière à côté d'une réaffirmation des principes, des buts et de l'unité de l'Alliance Atlantique, qui restera d'actualité à chaque sommet.

    Un bureau temporaire a utilisé un cachet petit format "BUREAU TEMPORAIRE N°1 / PARIS" (d'Urso LA.16).

    Réunion OTAN 19/12/57






    Journal annonçant le premier satellite américain

    LANCEMENT DU PREMIER SATELLITE ARTIFICIEL AMÉRICAIN « EXPLORER 1 »

    31 JANVIER 1958 :

    De nombreux blocs seront émis par certains pays montrant les différentes étapes de la « Conquête de l'espace ». On y trouve généralement les premiers satellites des deux grandes puissances de l'époque.

    25ème anniversaire du lancement du premier satellite américain Explorer 1

    timbre de Djibouti Explorer 1


    USA Explorer 1 Explorer 1 USA verso

    Explorer 1 bloc de Nevis

    Un bloc du Tchad de 2011 est consacré aux satellites Sputnik-1, Explorer-1 et Vanguard 3 (lancé le 18 septembre 1959).

    Spoutnik et Explorer sur un bloc du Tchad

    Un bloc de Pologne consacré au 20ème anniversaire du début de la conquête spatiale montre les deux premiers satellites soviétique et américain (à l'opposé l'un de l'autre !!!) (Y&T Pologne BF No 76).

    Bloc de Pologne pour le 20ème anniversaire de la conquête spatiale






    Drapeau OTAN

    15 - 17 AVRIL 1958 :
    Deuxième réunion du Comité des Plans de Défense de l'OTAN à Paris.
    Un bureau temporaire a utilisé un cachet petit format "BUREAU TEMPORAIRE N° ? / PARIS" (d'Urso LA.16).

    5 - 7 MAI 1958 :
    A Copenhague, 24ème session ministérielle du Conseil de l'Atlantique Nord.
    Le Conseil confirme les propositions du Comités du Plan de défense notamment en ce qui concerne un bouclier nucléaire mais aussi des forces de représailles nucléaires, le cas échéant.
    Néanmoins, compte tenu de la relative parité nucléaire entre l'URSS et le territoire de l'Europe Occidentale, une solution d'entente avec l'URSS pourrait être recherchée discutée lors d'une Conférence au Sommet.
    Une oblitération temporaire spéciale est mise en service "KOBENHAVEN. / * CHRISTIANSBORG * / (monument)" 3/5/58.

    Conférence de l'OTAN à Copenhague mai 1958



    timbre de Roumanie sur Spoutnik 3

    15 MAI 1958 :
    Lancement par l'URSS du Spoutnik 3. L'objectif principal de la mission était l'étude des ceintures de radiations de Van Allen, découvertes peu de temps avant par le satellite américain Explorer 1. Des problèmes de transmission firent échouer en partie la mission. Il restera en orbite jusqu'en avril 1960.

    Spoutnik-
    Ce satellite restera en orbite plusieurs années et des oblitérations spéciales célébreront les nombres d'orbites effectués et certains anniversaires.

    Spoutnik 3
    3 000 révolutions autour de la terre du 15 mai au 19 décembre 1958

    10ème orbite de Spoutnik 3
    10 000 révolutions autour de la terre du 15 mai 1958 au 4 avril 1960



    Congrès pour le désarmement Stockholm 1958


    JUIN 1958 :
    Congrès mondial pour le désarmement et la coopération internationale, à Stockholm.
    Un timbre d'URSS (Y&T URSS n°2063) est consacré à cette conférence.

    17 JUIN 1958 :
    En Hongrie, exécution de Imre Nagy "pour haute trahison".

    JUILLET / SEPTEMBRE 1958 :
    Deux timbres de la RDA ont comme légende "Le combat du Peuple contre la mort atomique" (Y&T Allemagne Orientale 375/376).
    Mise en service en RDA d'une oblitération mécanique "VOLKSKAMPF / GEGEN DEN / ATOMTOD" (Le combat du peuple contre la mort atomique) à Berlin N4, Gera 4, Schwerin (Meckl.), Halle (Saale).

    Timbres DDR contre mort atomique

    OMEC Combat contre la mort atomique

    OMEC Combat contre la mort atomique (Berlin)



    Logo de la NASA

    CRÉATION DE LA NASA
    (NATIONAL AERONAUTICS AND SPACE ADMINISTRATION)



    29 JUILLET 1958 :
    Création par le Président Eisenhower de l'agence spatiale civile, la NASA, qui doit permettre de fédérer les efforts américains pour mieux contrer les réussites soviétiques.

    De nombreux pays ont fait des émissions pour les anniversaires de la création de la NASA.
    • vingt-cinquième anniversaire :

    • OMEC 25ème anniversaire de la NASA

    • cinquantième anniversaire :

    • 50ème anniversaire de la NASA Australie

      50ème anniversaire de la NASA Sao Tome et principe

    • soixantième anniversaire

    • Congo : 60ème anniversaire de la NASA

      OMEC 60ème anniversaire de la NASA

      60ème anniversaire de la NASA



    4 AOÛT 1958 :
    Prouesse technique : le sous-marin américain Nautilus à propulsion nucléaire effectue la traversée du Pôle Nord sous la banquise.
    Plusieurs pays ont émis des blocs-feuillets pour le 60ème anniversaire de cet exploit.


    BF Nautilus sous le Pôle Nord 60ème anniversaire



    DEUXIÈME CONFÉRENCE INTERNATIONALE POUR L'UTILISATION PACIFIQUE
    DE L'ÉNERGIE ATOMIQUE

    2ème Conférence atomique Genève 1958
    1ER - 13 SEPTEMBRE 1958 :
    A la Deuxième Conférence Mondiale sur l'Utilisation Pacifique de l'Énergie Atomique à Genève, la France lève le secret sur ses procédés de fabrication de l'uranium 235.
    Plusieurs cachets temporaires seront utilisés à l'occasion de cette conférence :
    • "2e SALON INTERNATIONAL / L'ATOME POUR LA PAIX // GENEVE / I-IX-58 / (croix)",


    • Oblitération temporaire 2ème salon l'Atome pour la paix
      sur carte postale réponse des Nations Unies New-York pour les USA

    • Oblitération mécanique "L'ATOME POUR / LA PAIX / PALAIS DES EXPOSITIONS / GENEVE / 1-14 / SEPT. et couronne double cercle "GENEVE / EXP. LETTRES" du 17 août au 14 septembre.


    • OMEC L'Atome pour la Paix

    • "2e CONFERENCE ATOMIQUE / NATIONS UNIES // GENEVE / I-IX-58",
    • une griffe pour les étiquettes de recommandation "2e Conférence atomique / Genève",
    • Un timbre avec légende "2° CONFÉRENCE ATOMIQUE" est également émis par la Suisse (Y&T Suisse N°611).


    • 2ème conférence atomique Genève 1958
      Lettre recommandée oblitérée avec le cachet spécial de la conférence, arrivée Winterthur 5/9/58

      Oblitération 2ème conférence atomique sur carte postale réponse
      sur carte-postale réponse vers les USA


    • Une oblitération mécanique "SECOND UNITED NATIONS / INTERNATIONAL CONFERENCE / ON THE PEACEFUL USES / OF ATOMIC ENERGY 1958 avec couronne "UNITED NATIONS / NEW YORK sera également mise en service à cette occasion.
    • OMEC 2ème Conférence de new York

      OMEC 2ème conférence ONU sur l'utilisation pacifique de l'atome
       

    Ainsi qu'une machine à affranchir avec flamme "L'ATOME / POUR LA PAIX / 1914 SEPT.1958 / GENEVE et bureau d'attache Genève 3 :

    EMA 2ème salon Atome pour la Paix

    22 SEPTEMBRE - 4 OCTOBRE 1958 :
    2ème conférence générale de l'Agence Internationale sur l'Énergie Atomique à Vienne (Autriche).
    Un cachet commémoratif "II. GENERALKONFERENZ DER INTERNATIONALEN / ATOMENERGIE ORGANISATION // (symbole atomique) / WIEN 101 / 4.10.1958" oblitère le courrier.

    2ème conférence AIEA
    Enveloppe commémorative avec cachet spécial.





    LE PROJET SPATIAL AMÉRICAIN
    «  MERCURY »

    Projet Mercury
    7 OCTOBRE 1958 :
    Lancement du programme Mercury premier programme spatial américain destiné à envoyer un Américain dans l'espace. Il est lancé quelques jours après la création de l'agence spatiale américaine NASA, et s'est achevé en 1963.
    Les objectifs du programme sont de placer un homme en orbite autour de la Terre, d'étudier les effets de l'apesanteur sur l'organisme humain et de mettre au point un système de récupération fiable du vaisseau spatial et de son équipage.
    Alan Shephard
    Six vols spatiaux habités (et dix-neuf vols sans astronaute) ont eu lieu entre 1959 et 1963 : deux vols suborbitaux lancés par une fusée Mercury-Redstone et quatre vols orbitaux lancés par une fusée Atlas. La mission Mercury 3 (5 mai 1961) avec à son bord Alan Shepard, premier vol spatial habité américain, parcourut une trajectoire balistique culminant à 186 km.
    John Glenn 1er vol orbital
    Le premier vol orbital eut lieu le 20 février 1962 avec Mercury 6 (équipage John Glenn), qui boucla trois tours autour de la Terre.
    Gordon Cooper Grenada

    La sixième mission habitée fut la plus longue : la capsule de Mercury 9 (équipage Gordon Cooper) parcourut 22 orbites en environ 36 heures. Le programme ne connaîtra aucun échec, malgré des défaillances parfois graves de la capsule Mercury.
    Un timbre des USA consacré au projet Mercury sera émis le 20 février 1962 dans l'après-midi, APRES la récupération, sain et sauf, de John Glenn premier astronaute américain. Puis de nombreux pays émettrons des timbres en l'honneur des astronautes du projet Mercury.

    John Glenn BF des Comores




    31 OCTOBRE 1958 :
    Ouverture à Genève d'une Conférence à Trois (États-Unis, Royaume-Uni et U.R.S.S.) sur l'arrêt et le contrôle des expériences nucléaires.

    10 NOVEMBRE 1958 :
    Khrouchtchev annonce son intention de mettre fin à l'accord des Quatre sur le statut de Berlin et adresse un ultimatum aux Trois puissances occidentales. L'ultimatum est rejeté le 31 décembre 1958.
    Les puissances occidentales réaffirment leur attachement au statut-quo concernant Berlin jusqu'à la signature du Traité de Paix qui doit clore, un jour, la seconde guerre mondiale lorsque l'Allemagne aura été réunifiée. Une conférence des Ministres des Affaires Étrangères est convoquée pour mars 1959.

    Drapeau OTAN

    16 - 18 DÉCEMBRE 1958 :
    25ème session ministérielle du Conseil de l'Atlantique Nord. Les participants préparent les positions des Occidentaux à la "Conférence des Quatre" prévue en mai 1959; notamment en ce qui concerne Berlin.
    Un bureau temporaire a utilisé un cachet petit format "BUREAU TEMPORAIRE N°3 / PARIS" (d'Urso LA.16).

    Conférence de l'OTAN 17/12/58



    FIN DE L'UNION DOUANIÈRE ET ÉCONOMIQUE
    DE
    LA SARRE ET DE LA FRANCE

    Drapeau saarland


    6 JUILLET 1959 :
    Fin de l'union douanière et monétaire de la Sarre avec la France.
    La Sarre est rattachée économiquement à la RFA après l'avoir été politiquement le 1er janvier 1957.


    6 JUILLET 1959 :
    Le Deutsche Mark (West) remplace le Franc en Sarre au taux de 0,8507 DM pour 100 F soit 1DM= 117.5 francs.

    Il existe des entiers postaux avec repiquage privé type Theodor Heuss à 8 Pf, avec légende "erste Stunde im Saarland" et symbole du Deutsch Mark, oblitérés du 6/7/59 dans la Sarre.


    Introction du deitsche Mark en sarre
    Entier carte postale avec timbre à 8 pf Président Heuss (Michel Ganzsachen n° PP 7 type P30) repiqué dans les mêmes couleurs "ERSTE STUNDE DEUTSCHE MARK IM SAARLAND (blasons et pièce)", oblitéré "(18) MERZIG (SAAR) / k // -6.7.59--1"

    Voir aussi l'encart :

    "Fin de l'union douanière de la Sarre et de la France"







    ACCÈS AUX PAGES DU CHAPITRE «LES DÉBUTS D'UNE COEXISTENCE (PLUS) PACIFIQUE »

     Pages  1
    2
    3
    4
    5
       
    Compétition et coexistence (plus) pacifique   





    Avec l'arrivée du général de Gaulle au pouvoir, la politique étrangère française n'est plus dissociée de la politique intérieure et en est souvent le moteur.
    Les documents philatéliques relatifs à la politique internationale ont donc été naturellement inclus, à partir de 1959, dans les chapitres de politique intérieure.

    Voir le chapitre

    Le premier septennat du général de Gaulle

    EN CONSTRUCTION







    ▲ ▲ Retour en tête de page  



    Retour au sommaire de "La France dans le contexte international 1943-1958 "








    Bibliographie Historique
    Biblio historique OUVRAGES GÉNÉRAUX

    "Chronique du Vingtième Siècle"sous la direction de Jacques Legrand Librairie Larousse 1985

    "Histoire du Vingtième Siècle de 1953 à nos jours " par Serge Bernstein et Pierre Milza tome 3 La croissance et la crise, Hatier 1987

    "Histoire du XXe Siècle tome 2 : le monde entre guerre et Paix, par Serge Berstein et Pierre Milza 1945-1973, Hatier 2008

    "Histoire de la guerre froide tome 2 : de la guerre de Corée à la crise des alliances 1950-1971, par André Fontaine, Fayard 1976,

    "Le dictionnaire historique et géographique du 20e siècle sous la direction de Serge Cordelier , La découverte 2005,

    "Histoire Mondiale de l'après-guerre 1953-1969 par Raymongd Cartier Presse de la Cité 1972 ,





    BIBLIOGRAPHIE PHILATÉLIQUE

    loupe et ouvrage philatélique OUVRAGES GÉNÉRAUX


    "YVERT & TELLIER Catalogue Mondial de Cotation", éditions Yvert et Tellier, Amiens

    "MICHEL Catalogue Mondial de Cotation", éditions Schwaneberger Verlag GmbH, München, Allemagne.

    "MAURY CERES & DALLAY" catalogues de cotation timbres-poste, Editions Arthur Maury.

    "MARIANNE Timbres de France", par J.F. Brun, J. Storch et R. Françon, catalogue Fédéral 1984-85

    "Catalogue des Oblitérations Militaires Françaises 1900-1985", 1987 par Bertrand Sinais.

    "Histoire de la Poste Navale" ",par Jacques Mériaux, tome II, thèse de doctorat d'histoire, Editions Bertrand Sinais, 1998

    "La Poste Navale 1943-1963",par Jacques Mériaux édité par l'Echo de la Timbrologie1974

    "Catalogue des Oblitérations Navales Françaises 1771-1986" par Bertrand Sinais 1987.

    "Catalogue Mondial des Coupons-Réponse" tome 1 et tome 2 par André Hurtré, publiés par l'Académie de Philatélie en 2010 et 2014.

    "The International Postage Meter Stamp Catalog", by Joel A. Hawkins & Richard Stambaugh, published by the authors, 2005. L'essentiel de l'ouvrage a été repris sur le site :  http://en.wikibooks.org/wiki/ International_Postage_ Meter_Stamp_Catalog

    "La Poste aux Armées" par Maurice Ferrier Editions Sun, 1975.

    "Le service postal dans les armées 1968-2010" par Pierre Couesnon, Amicale de la Poste aux Armées 2011.

    "World History Stamps Atlas" par Stuart Rossiter et John Flower, Editions MacDonald & Co (Publishers) Ltd, 1989 (WHSA--)

    "Catalogue des Entiers Postaux des Colonies Françaises" édité par l'Association des Collectionneurs d'Entiers Postaux (ACEP) en 2001,

    "Les Entiers Postaux de France et Monaco" par J. Storch, R. Françon et B. Sinais, Editions Bertrand Sinais 2005.

    "Catalogue des Oblitérations Mécaniques Françaises (sauf SECAP après 1960)" par Gérard Dreyfuss éditions Yvert et Tellier 1994,

    "Les Tarifs Postaux Français 1627-1969 et 1969-1988", par J.-P. Alexandre - Barbey - J.F. Brun - G. Desarnaud et Dr R. Joany éditions Brun et Fils, 1989.

    "Catalogue des Cartes Postales de Franchise Militaire", par Bertrand Sinais et André Weingarten, Editions Philoffset, Marseille, 1992

    "Civil and military censorship during world war II", par Dr H.F. Stich, W.Stich et J Specht, Vancouver, 1993

    "Die Postzensur Handbuch und Katalog" par Karl Kurt Wolter Band II Neuzeit (1939-1965) Druck und Verlag Georg Amm, 85 Nürnberg, 1966

    "History of British Army Postal Service" Vol III 1927-1-63 edited by Edward B. Proud, 1982

    "Geographic locations of US APOs 1941-1978" par James Shaffer du War Cover Club Octobre 1979.

    Articles des "Feuilles Marcophiles", publiés par l'Union Marcophile.

    Articles des revues philatéliques "Le Monde des Philatélistes", "Timbroscopie", "Timbres Magazine", "La Philatélie Française", "L'Écho de la Timbrologie"..



    OUVRAGES SPÉCIFIQUES


    Collection des bulletins "Europa" de l'Association Française de Philatélie Thématique

    "Stamps and Postmarks illustrating the History of Nato" , by LTC A.V. RASMUSSEN, RDAF, published by the SHAPE Stamp Club à partir de 1983

    Catalogue d'Urso "Europa" par Michele Picardi, éditions successives jusqu'en 1974

    Catalogues Lollini des oblitérations spéciales et marques officielles spatiales Editions Lollini, imprimerie Joubert Nice



    ▲ ▲ Retour en tête de page  



    Retour au sommaire de "La France dans le contexte international 1943-1958 "



    © COPYRIGHT Jean Goanvic                Première mise en ligne du site : 24 janvier 2014

    Le but de ce site étant de partager gratuitement les connaissances, toute reproduction partielle ou totale de ce site à des fins commerciales est interdite. Toute reproduction (très) partielle, à des fins d'information non commerciale, est autorisée à la condition expresse de mentionner la référence de ce site et d'en informer le webmaster.
    Les droits liés aux textes cités, à la numérotation indiquée dans les références et aux documents reproduits restent la propriété de leurs auteurs et propriétaires.

    The purpose of this website being to share freely information, reproducing part or the whole of the content of this website for business purposes is prohibited. Any (very) partial reproduction for non-commercial information purpose is allowed provided that the webmaster is informed and the URL of this site is quoted.
    The rights related to the quotations, to the numbering systems referred to and to the scanned documents remain the property of their authors and owners.